Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faune Guadeloupe

1 2 > >>

Dans le cadre du Festival des Oiseaux endémiques de la Caraibe ,

L'ASFA a installé son exposition itinérante :

" le Pic de la Guadeloupe , un oiseau unique au Monde "

au collège du Bourg des Abymes du 16 avril au 26 avril 2007

 

170 élèves de 6 ième ont pu ainsi découvrir

notre dernière espèce d'oiseau endémique : le tapè ou Totobwa , à travers les photos, kakémonos , panneaux pédagogiques, et une présentation powerpoint...

 

 

 

crédits photo : Christel Mazé

Voir les commentaires

Un des arbres préférés des chauves-souris  Fer de lance commun ou Artibée de la Jamaique (Artibeus jamaicensis) est le Figuier grandes feuilles (Ficus nymphaefolia). En fructification il est le siège d'un ballet de centaines de guimbos.

la figue est arraché à la hâte et dégusté "en main" alors que la chauve-souris est suspedue sur l'arbre porteur ou plus souvent sur un arbre alentour (gîte d'alimentation)

 

figue dégustée sur le feuillage d'un poirier pays

(la chauve-souris est suspendue aux pétioles des feuilles !)

les graines demeurent intactes après le passage par le transit intestinal de la chauve-souris qui dissémine ainsi son arbre nourricier !

graines de ficus dans les fientes de guimbo

Voir les commentaires

Published by asfa - - Photos Chauve-souris

  les Chauves-souris de la Guadeloupe :

Une remarquable biodiversité

 

 Tadaride du Bresil (Tadarida brasiliensis)

La Guadeloupe héberge 13 espèces de chauves-souris réparties en 6 familles différentes.


Cette biodiversité se traduit par :


- d’importantes différences physiques (morphologie, poids, taille...),

- une grande variété de régimes alimentaires (insectivore, frugivore, nectarivore, omnivore, piscivore),

- une grande diversité d’habitats (forêts sèches, forêts humides, forêts inondées, zones humides, milieux urbains, ….).

Mais des espèces en danger :     Beaucoup de nos espèces ont une répartition géographique restreinte : elles sont endémiques des  Antilles.

 La majorité est menacée par la destruction des milieux  naturels (déforestation, urbanisation du littoral, pollution par les pesticides, …).

 Trois espèces sont même considérées en danger de disparition par l’Union Mondiale pour la Nature : la Sérotine, le Sturnire et  le Chiroderme de la Guadeloupe.

 

 Le Sturnire de la Guadeloupe (Sturnira thomasi) 

Richesse spécifique en Chiroptères

des îles de l'Archipel guadeloupéen

   (selon litterature et données L'ASFA- Groupe Chiroptères Guadeloupe 2006)

  

Source  carte : IGN / DIREN Guadeloupe

Nos 13 espèces :

  - la Sérotine de la Guadeloupe Eptesicus guadeloupensis insectivore canopée  ; 20 gr

 - Le Chiroderme de la Guadeloupe Chiroderma improvisum* frugivore  ; 40-50 gr

 - Le Sturnire de la Guadeloupe Sturnira thomasi* frugivore ; 25-35 gr

 - Le Myotis ou Murin de la Dominique Myotis dominicensis insectivore canopée  ; 4-5 gr

 - L’Ardops des Petites Antilles Ardops nichollsi* frugivore ; 22-28 gr

 - Le Monophyllle des Petites Antilles  Monophyllus plethodon* nectarivore fugivore ; 12-20 gr

 - Le Brachyphylle des Antilles Brachyphylla cavernarum*  omnivore ; 40-60 gr

 - Le Fer de lance commun  Artibeus jamaicensis* frugivore nectarivore ; 35-60 gr

 - Le Natalide paillé ou Natalide isabelle Natalus stramineus insectivore sous-bois ; 4-6 gr

 - Le Tadaride du Brésil Tadarida brasiliensis insectivore plein ciel ; 8-12 gr

 - Le Molosse commun Molossus molossus insectivore plein ciel ; 12-18 gr

 - Le Ptéronote de Davy Pteronotus davyi insectivore milieux ouverts ; 7-10 gr

 - Le Noctilion pêcheur Noctilio leporinus * piscivore ; 40-80 gr               

 * 7 espèces nommées « guimbos »  en créole dont 6 frugivores

  gr : grammes

 

 Découvrez leur portrait !

 

 

 

  

Voir les commentaires

Published by asfa - - Chauves-Souris

Nos chauves-souris sont nos alliées

Pa konet mové !

 

Dévoreuses d'nsectes en tout genre

 Les chauves-souris insectivores sont les seuls prédateurs d’insectes volants nocturnes dont certains nuisibles.
Elles consomment en une nuit jusqu’à la moitié de leur poids en divers insectes.
Ainsi, le Molosse commun - qui gîte parfois sous nos toits - chasse chaque nuit 200 à 600 moustiques.

Ce sont donc de précieux régulateurs des populations d’insectes et de véritables auxiliaires de santé publique !

molosse commun (ph : julien Barataud)

 

                  Garantes de la richesse de nos forêts

 

 

 

  Les fleurs de plusieurs espèces locales (fromager, courbaril, lianes, …) sont  pollinisées par les chauves-souris nectarivores.

Les guimbos frugivores  disséminent efficacement les graines de nombreuses  espèces d’arbres, arbustes, lianes et plantes épiphytes (figuiers, bois canon, siguines, ailes à mouche,..).

Ces chauves-souris participent activement à la régénération des milieux forestiers dégradés par les déboisements ou les cyclones. 

           fer de lance commun dégustant une figue    (Ph: Béatrice  Ibéné)                                   

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Published by asfa - - Chauves-Souris

Les Chauves-souris de la Guadeloupe émettent

 sur une radio nationale

L'émission de France Inter (95,5 MHZ sur la FM en Guadeloupe)     " la tête au Carré " consacre deux petits reportages aux chauves-souris de la Guadeloupe réalisés par Daniel Fievet avec des membres du Groupe Chiroptères Guadeloupe.

Ils seront  diffusés le lundi 16 avril et le lundi 23 avril 2007 entre 08 et 09h du matin (heure de Guadeloupe).

Bonne écoute ! 

  sur FRANCE-INTER : http://www.radiofrance.fr/franceinter/em/lateteaucarre/

Noctilion pêcheur (Noctilio leporinus) chauve-souris piscivore inféodée aux zones humides

Ont participé au reportage  : Béatrice Ibéné (L'ASFA), Caroline Tarlier (L'ASFA), Isabelle Houllemare (L'ASFA) et Josseline Lepigeon (LE GAIAC) du Groupe Chiroptères Guadeloupe. Le spécialiste de la bioacoustique des Chauves-souris Michel Barataud a fourni les  sons des sonars du Molosse commun et du Brachyphylle des Antilles, enregistrés lors de la formation à l'identification acoustique des espèces de la Guadeloupe avec Fréderic Leblanc et Sylvie Giosa.

 
Remercions encore nos partenaires qui nous accompagnent sur ce projet (étude et actions de sensibilisation) : la DIREN Guadeloupe, le Conseil Régional de la Guadeloupe, la Fondation Nature et Découverte, la SFEPM, l'ONF.



Voir les commentaires

Published by asfa - - Asfa com (press book)

1 2 > >>
Haut

Faune Guadeloupe

Site officiel de L'ASFA : L'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles. Etude et Conservation de la Faune sauvage terrestre de la Guadeloupe et des Petites Antilles : amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères (chauves-souris). Sensibilisation et alerte du public et des autorités sur les menaces qui pèsent sur cette biodiversité, singulièrement sur nos espèces endémiques (dégradation des habitats naturels, chasse, pollutions, espèces exotiques envahissantes, ...). Une association libre et indépendante de défense et de préservation de ce patrimoine unique et irremplaçable !!

Hébergé par Overblog