Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faune Guadeloupe

habitats_0959.jpg

  • IGETHERM était une usine de collecte et incinération de DASRI (Déchets d'Activité de Soins à Risques Infectieux).
     
  • L'entreprise a longtemps été en situation de monopole en Guadeloupe et ne respectait pas les normes les plus élémentaires en la matière, au mépris de la santé publique et de la nature.
  • En effet, des mesures de la dioxine libérée par l'incinération des DASRI ont révélé que les taux  dépassaient de beaucoup les normes admises. Or, cette molécule est très toxique pour l'environnement et les humains et a de plus tendance à s'accumuler dans les chaînes alimentaires. Aussi, les services de l'Etat (DRIRE, DSDS) ont pris des ordonnances  pour faire arrêter l'incinération.

    Mais :
    - soit les fumées continuaient de sortir des cheminées malgré l'interdiction d'incinérer !
    - soit l'exploitant stockait les déchets tels quels, c'est à dire sans aucun traitement préalable. 
    Or le site est en lisière de la forêt marécageuse, cette remarquable forêt inondée d'arrière-mangrove composée de Mangles médailles (P
    terocarpus officinalis). D'ailleurs, des photos prises après une période de fortes pluies montraient des centaines de sacs et bidons jaunes (collecteurs de déchets hospitaliers dont des déchets infectieux) flottants en pleine forêt !  
    On a du mal à comprendre qu'on ait pu autoriser l'exploitant à poursuivre la collecte de DASRI dans ces conditions !!! La rumeur dit qu'il a bénéficié de soutiens politiques forts  !!! Pourtant habitations et lotissements sont à proximité de l'usine ainsi que des petits élevages de bovins.

  • PIRE ENCORE, de temps en temps et notamment pendant les évènements de février mars 2009, un incendie s'occupait de réduire le stock de déchets accumulés (avec au passage encore plus de dioxine de libéré) .

    Durant tout ce temps l'usine continuait à recevoir des déchets (qu'elle était incapable de traiter dans les normes) et refusait de se mettre au normes malgré des subventions exceptionnelles reçues des collectivités !!! ah ? 

    RESULTAT : plus de 600 tonnes de déchets accumulés et laissés à l'air, au vent, à la pluie et à la vue de tout le monde (le site n'était même pas isolé de la forêt et des bâtiments alentours). 
    On est d'ailleurs en droit de se demander ce qui a été fait de l'argent gentillement alloué par nos collectivités pour une mise aux normes qui n'est jamais venue !

  • Voici quelques photos du site en juillet 2009  ici   
    Et remercions au passage Mr De la Salette pour ce témoignage citoyen!!! 


       Et quelques photos prises par nos soins à la mi Octobre 2009 : 


03-igeth-221009.jpg

02igeth-221009.jpg


01igeth-221009-copie-1.jpg07-igeth-221009.jpg

Enfin, courant décembre le site a été déclaré ORPHELIN (une première en France semble  t-il  pour des DASRI), ce qui permet une prise en charge par l'Etat. Le site a depuis été "sécurisé" et L'ADEME a lancé un appel d'offre pour enlèvement et traitement des 600 tonnes ainsi que pour, nous dit-on, la restauration du site (une partie des déchets ayant été carrément entérrés sans aucun traitement préalable).
 
On parle de 1,2 à 1,5 Millions d'euros qui seront ainsi payés par le contribuable ! !!
Et dire que certains politiques appellent à l'excellence environnementale pour notre belle Guadeloupe...


Béatrice Ibéné  

006014016025046        
   036 
En savoir plus : Article du quotidien FRANCE ANTILLES  

Published by asfa - - dégradation des habitats

commentaires

windows live mail tech 11/04/2014 14:04

This is indeed an environmental scam. I do hope that the local government would take immediate action to make sure that these waste issues are resolved quickly so that the environmental issues are met with.

hoel 19/07/2010 02:56



pouquoi c'est gents son toujours en liberté?? si un simple sitoyen vol un vélo il fait 2 ans de prison les politiques on tout les droits même de s'enrichir sur le dot du contribuable il faudrais
que la population se revolte mais les gents on peur c'est lamentable j'ai honte d'etre français



Faune Guadeloupe

Site officiel de L'ASFA : L'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles. Etude et Conservation de la Faune sauvage terrestre de la Guadeloupe et des Petites Antilles : amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères (chauves-souris). Sensibilisation et alerte du public et des autorités sur les menaces qui pèsent sur cette biodiversité, singulièrement sur nos espèces endémiques (dégradation des habitats naturels, chasse, pollutions, espèces exotiques envahissantes, ...). Une association libre et indépendante de défense et de préservation de ce patrimoine unique et irremplaçable !!

Hébergé par Overblog