Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Faune Guadeloupe

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 > >>

      

photos B.Ibéné

Ardea alba


Description : C'est une grande aigrette (1m) élancée (pèse de 700gr à 1,5kg seulement) 
Son plumage est blanc, ses pattes et ses doigts sont noirs tandis que son bec est orangé avec une légère pointe de noir à son bout.

                                                                                  Photo : B Ibéné

Répartition Géographique : Monde entier (sauf régions polaires)
Chez nous, elle est migratrice et hivernante.

 

séance de lissage des plumes surune lagune du Gosier      (photo : Maurice Mahieu)

Elle niche dans les Grandes Antilles  et à St Martin
On la retrouve dans toutes les zones humides : marais, étangs, lagunes de mangrove, ... 

Grande aigrette sur des palétuviers bordant un marais , derrière la plage des raisins clairs  de St François


Alimentation : Poissons, grenouilles, rongeurs, insectes, …
Elle chasse à l’affût, cou étendu, penché en avant, en position attentive

 

photo : B Ibéné

Conservation : Très sensibles aux organochlorés (pesticides) qui provoquent un amincissement des coquilles de ses oeufs !

 Grande aigrette sur la lagune de Saint-Felix aujourdhui menacée par la construction du port de l'anse Dumont.  photo: B Ibéné

Grandes aigrettes sur un étang à castaing Sainte-Anne, menacé par un projet de construction. Photo : B Ibéné

Voir les commentaires

Published by l'asfa - - Oiseaux des Zones Humides

  photo B.Ibéné

Pelecanus occidentalis 

Description : c'est un grand oiseau d'1 à 1,40 m au corps lourd (poids de 3,2 à 3,7 kgs). Leurs larges ailes arrondies (envergure : 2, 2m ) leur offrent une grande surfacepar rapport au poids  ce qui leur permet d'alterner vol battu et vol plané. Il possède un gros bec grisatre, et une poche gulaire élastique. Ses pattes sont palmées.

La couleur du plumage change selon son age et qu'il soit ou non en période nuptiale.

 Pélican brun, Adulte nicheur.     photo : Pierre Garnier

               Les individus immatures ( moins de3- 5 ans ) sont entièrement bruns foncé alors que les adultes sont gris et ont le dessus de la tête jaune et le cou blanc. Chez les adultes nuptiaux , le cou est blanc et marron fauve.

Pélican brun, immature sur un étang. remarquez sa poche gulaire.     photo : B Ibéné


 
Repartition géographique: Amérique du Nord (Cotes Est et Ouest des Etats Unis), Caraibe, Amérique centrale et Nord de l'Amérique du Sud (Bresil).


Effectifs nicheurs dans les Antilles :
1 5OO couple dans les Antilles
dont 500 couples en République  Dominiquaine
et une petite vingtanaine recensés à St Barth.  
Mais, AUCUN couple nicheur en Guadeloupe « continentale » : eh oui malheureusement contrairement aux apparences l'espèce ne niche pas en Guadeloupe !  (elle y aurait niché autrefois).

Habitat :

Le Pélican brun niche en mangrove et ne trouve peut-être pas suffisamment de quiétude pour se décider à nicher chez nous.
C'est un oiseau  côtier qu'on observe facilement le long des plages (Gosier, Sainte-Anne..), baies et ports. Il fréquente également les lagunes de mangrove et les étangs poissonneux. 

photo : B Ibéné


Le Pélican est volontiers grégaire : niche, se repose , se nourrit en troupes. On s'émerveille toujours à observer les ballets des membres d'une même troupe : vol en formation linéaire, pêche synchronisée, ...

Il partage les dortoirs en mangrove avec les frégates et les hérons.
 

Troupe de pélicans brun sur la grande saline de Saint-Felix (Gosier)  Photo : Maurice Mahieu

Biologie:

Le pélican brun est célèbre pour sa technique de pêche  : il effectue de spectaculaires plongeons verticaux. Il plonge du haut des airs (d'une dizaine de mètres de haut) jusqu'à plus d'1 m de profondeur ! Il repère les proies de si haut au fond de l'eau. il attrape des poissons dans sa fameuse poche qu'il vide de son eau en remontant à la surface. Cette technique résulte d'un apprentissage. Les jeunes et immatures pêchent d'abord en étant sur l'eau, gobant les poisson en surface avec le bec (comme les autres espèces de pélicans).

 

 

photo : P Garnier

 Photo : B. Ibéné

Les petits prennent les aliments dans le gosier de leurs parents. ils prennent leur premier envol vers l'age de 10 semaines.

Sa longévité serait de 20 ans.

Conservation : C'est une espèce très sensibles aux dérangements  en nidification.

L'espèce était en déclin dans les années 80 à cause des pesticides (bioaccumulation et répercussions sur les fonctions de reproduction). Comme les Frégates, les Pélicans sont trop souvent victimes de la pêche à la ligne en Guadeloupe. Beaucoup se blessent avec les hameçons ou pire encore, les ingèrent,  ce qui cause des lésions mortelles dans la plupart des cas.

 2 pélicans bruns adultes non nicheurs. Photo B Ibéné

Voir les commentaires

Published by l'asfa - - Oiseaux de Mer

photo B.Ibéné

Egretta thula


Description: 50-68 cm. Son plumage est complètement blanc et se complète d'une huppe en période nuptiale. Son bec est noir tout comme ses pattes mais ses doigts sont jaunes. En Parade : plumes ornementales, doigts et lores oranges.

Aigrette neigeuse en plumage nuptial

Aigrette neigeuse immature (pattes et doigts verdatres). Photo : B Ibéné


Répartition géographique : du Nord des Etats-Unis au Sud de l'Amérique du sud.

En Guadeloupe elle est sédentaire et nicheuse. En hivernage les effectifs sont renforcés par des migrateurs nord américains.


Habitat: Marais, étangs, vasières, rivages, prairies humides

                                                                                                   photo : Maurice Mahieu

Biologie: Elle se nourrit de poissons, crabes, insecteset grenouilles.
Très active,elles possède diverses techniques de chasse : verticale,  tapie, marche, course, ratisse le fond,fait vibrer son bec .. 

Séances de pêche de l'aigrette neigeuse. Photos : Pierre Garnier


Elle cohabite avec les hérons garde boeufs  sur les dortoirs  en mangrove, sur les ilots de palétuviers ou sur les buissons bordant les mares.

Conservation :  elle était proche de l’extinction au XIX ième Siècle (1922) à cause du commerce des plumes pour la confections des chapeuax féminins. Aujour'hui elle est menacée par le remblais des zones humides et la pollution

Aigrette neigeuse à l'affut. Photo : B Ibéné

 

 

 

Voir les commentaires

Published by l'asfa - - Oiseaux des Zones Humides

Petit blongios photographié dans les Cyperacés de la lagune de Saint-felix Gosier (anse Dumont). Photo : Maurice Mahieu

 

Ixobrychus exilis


Description: c'est un petit héron (28-35 cm) au plumage à dominante marron clair. C'est un oiseau furtif, timide.

Repartition Géographique: du Sud Est du Canada au Nord de l'Amérique du Sud.En Guadeloupe c'est un Sédentaire  nicheur  peu commun.

Habitat: Inféodé mangrove, étangs boisés, prairies humides ,roseaux, cypéracées
il niche dans herbes hautes et palétuviers noirs .

C'est une espèce  Vulnérable, sensible aux dérangements !

 

Voir les commentaires

Published by l'asfa - - Oiseaux des Zones Humides

 

photo B.Ibéné

Butorides virescens   

Description: 40-55 cm. Le haut de sa tête est verdâtre, son cou ,sa nuque, sa poitrine et son ventre sont ocres. Ses ailes sont verdâtres parcourues par quelques touches claires et son dos  est gris vert . Son bec est noir et ses pattes jaunâtres. On note la présence de raies blanches déscendant du dessous de son bec à ses pattes.

                                                 "Kio" immature . Photo : Pierre Garnier


Répartion géographique: du Sud Est du Canada au Nord de l'Amérique du Sud
le Kio est un Sédentaire nicheur très commun en Guadeloupe 
Habitat: Étangs, marais, marécages boisés, rives cours d?eau, bois tailles secs , canaux urbains ...
Alimentation: Insectes, poissons , anolis, grenouilles, petits oiseaux
C'est un oiseau intelligent qui utilise des appâts pour attirer les poissons !!

Héron vert capturant un poisson. Photo : Pierre Garnier

 

 

 

Voir les commentaires

Published by l'asfa - - Oiseaux des Zones Humides

<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 > >>
Haut

Faune Guadeloupe

Site officiel de L'ASFA : L'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles. Etude et Conservation de la Faune sauvage terrestre de la Guadeloupe et des Petites Antilles : amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères (chauves-souris). Sensibilisation et alerte du public et des autorités sur les menaces qui pèsent sur cette biodiversité, singulièrement sur nos espèces endémiques (dégradation des habitats naturels, chasse, pollutions, espèces exotiques envahissantes, ...). Une association libre et indépendante de défense et de préservation de ce patrimoine unique et irremplaçable !!

Hébergé par Overblog