Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Faune Guadeloupe

Faune Guadeloupe

Site officiel de L'ASFA : L'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles

Publié le par asfa
Publié dans : #Etudes ASFA

 L'ASFA est chargée par la DIREN (Convention N2005/010 PNSP) de compléter l'inventaire  des populations de Chauves-souris de la Guadeloupe.

Sites (habitats) prospectés par capture au filets japonais depuis février 2006

25/02/2006 Petit bras david Petit-Bourg
26/02/2006 Belle plaine  Abymes
27/02/2006 Morne rouge  Sainte-Rose
28/02/2006 Grand Etang Capesterre BE
01/03/2006 Deshauteurs  Sainte-Anne
02/03/2006 Sofaia  Sainte-Rose
03/03/2006 mangrove l'alliance  Abymes
08/04/2006 Morne rouge  Sainte-Rose
29/04/2006 Rousseau Papin Morne-à-l'Eau
30/04/2006 Grande ravine  Gosier
07/05/2006 Vernou Merwart Petit Bourg
27/05/2006 Boubers Lamentin
24/06/2006 Ermitage Goyave
29/07/2006 Gressier pierrefite Morne-à-l'eau 
26/08/2006 forêt Fredy  Caspesterre BE
25/09/06 Caféiere Deshaies
22/10/06 Port blanc Gosier
18/11/06 grotte courcelles St Francois

Au 18/11/06 : 279 individus examinés représentant 10 des 13 espèces présentes en Guadeloupe

 

 

 

                 examen d'un myotis de la Dominique (petite chauves-souris insectivore de 4 grammes ) par Béatrice ibéné (L'ASFA)

Mise en oeuvre de l'inventaire :

 - collecte de toutes les données relatives aux chauves-souris de la Guadeloupe

- prospections de gites (grottes, abri sous roche, habitations, arbres)

- captures au filet :  des chauves-souris peuvent ainsi être examinées de près . Les filets sont posés dans les sentiers forestiers , autour de points d'eau ou d'arbres appréciés des chauves-souris frugivores. Ils sont montés au crépuscule et descendus plusieurs heures après. Ils sont surveillés toutes les 5-10 minutes. Les animaux sont démaillées précautionneusement et sont alors examinés  : diagnose d'espèce, mensurations, stade de développement (jeune, adulte), période de reproduction (gestation, lactation), état de santé (blessures, parasites,...) .... Elles sont relâchées aussitôt l'examen effectué. Les espèces frugivores et nectarivores sont "remontées" avec du sirop juste avant le relâcher.

Les priorités d'étude sont cette année:

- recherche des espèces endémiques à très peu d'îles et méconnues : Eptesicus guadeloupensis , Sturnira thomasi, Chiroderma impriovisum, Myotis dominicensis

- inventaire sur les sites peu prospectés jusqu'alors (Grands-fonds, forêt marécageuse, ...) ; compléter les ZNIEFF (Grands fonds)

 

 Béatrice Ibéné (l'ASFA) ; Josseline Lepigeon et Fortuné Guiougou (le GAIAC)

Catherine Lanthelme, Isabelle Houllemare, Caroline Tarlier (L'ASFA) et Ronan Kirsch (formateur SFEPM)

Laura Dieupart (L'ASFA) et Stéphane Vincent (SFEPM)

Fortuné Guiougou (Le GAIAC/Groupe Chiroptères Guadeloupe) et Stéphane Vincent (SFEPM)

prise de mesure de l'avant-bras d'un Ardops des petites Antilles (Ardops nichollsi)

                                 Sylvie Giosa, Michel Barartaud et Frederic Leblanc (SFEPM) - .Grand étang, Février 2006

Ces chiroptérologues, sont spécialistes de l'identification acoustique des chauves-souris. Ils ont initié le groupe local d'étude des chauves-souris de la Guadeloupe à cette méthode d'inventaire que nous souhaitons développer en 2007.

Création du Groupe d’Etude des Chiroptères de la Guadeloupe : Groupe chiroptères Guadeloupe

Depuis sa création en 2003, L’ASFA réalise la collecte de différentes données relatives aux chauves-souris de l’Archipel (gîtes, présence dans les habitations, observations de terrain, …).

Fin 2005, La DIREN Guadeloupe a chargé l’ASFA de réaliser un complément d’inventaire  des chauves-souris de la Guadeloupe.

 Début 2006, s’est créé le Groupe d’Etude des Chiroptères de la Guadeloupe composé de membres de l’ASFA (scientifiques, naturalistes, enseignants, …) mais aussi d’autres associations comme le GAIAC ou de naturalistes indépendants (ornithologues).

Il compte aujourd’hui une douzaine de membres. La constitution d’un  groupe local d’étude  constitue une première en Guadeloupe.

Bien que certains membres possédaient déjà une compétence en matière d’étude des chauves-souris, L’ASFA a tenu à faire suivre aux membres du groupe une formation théorique et pratique. L’essentiel de la formation pratique a porté sur la méthode d’étude par  capture au filet (pose de filets, démaillage, prise de données biométriques…) et a été assurée par  Ronan Kirsch et Frédéric Leblanc du Groupe Chiroptères d’Outre Mer de la SFEPM et Béatrice Ibéné de l’ASFA.

 Nous avons égalemment eu la chance de profiter du passage en Guadeloupe de Stéphane Vincent de la SFEPM qui a prêté main forte au groupe. 

  Les professionnels de la Nature (membres de la DIREN, agents de l’ONCFS, chargé de mission biodiversité du Parc National de la Guadeloupe,…) ont pu bénéficier gratuitement de cette formation financée par L’ASFA et la SFEPM. 

 

 

 

 

 

 

  

Crédits photos: Julien Barataud , Caroline Tarlier, Béatrice Ibéné

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Oiseaux des Zones Humides

Le Martin-pêcheur d'Amérique

 

Synonymie : Ceryle alcyon , belted kingfisher

Description : Oiseau de taille moyenne (33 cm ) à grosse tête avec une huppe. Le bec est puissant type "poignard" comme celui des hérons. Ce Martin-pêcheur se reconnaît à  sa couleur :  bleu-gris dessus, cou et abdomen blancs.Il possède une large bande également  bleu -gris sur la poitrine chez le mâle et deux bandes chez la femelle (une bleue et une rousse séparées par une bande blanche).

Répartition : Nicheur au nord : Alaska, Canada, Sud  des Etats-Unis. A la mauvaise saison il hiverne plus au sud, jusqu'au Panama. C'est un  migrateur hivernant régulier en Guadeloupe

Habitat : cours d'eau, étangs d'eau douce, lagunes de mangrove, marais.

on l'observe fréquemment dans le Grand cul de sac marin , dans les mangroves du sud de la Grande-Terre (Saint-Félix Gosier, Anse à saints et Bois-Jolan Sainte-Anne, Courcelles Saint-Francois,...), de Vieux Fort à Marie-Galante, sur les marais de Port-Louis et Folle Anse à Saint-Louis,.....mais aussi  aux bords d'étangs d'eau douce poissonneux comme celui de Castaing à Sainte-Anne.

Alimentation : essentiellement des poissons qu'il pêche en plongeant tête la première  à partir d'un perchoir préféré (souvent une branche morte) ou en effectuant un vol sur place en saint-esprit comme le balbuzard pêcheur ou la crécerelle d'Amérique (gligli).

 Menaces : pollution et destruction  des zones humides.

 

 

NB : Il existe une autre espèce de Martin-pêcheur en Guadeloupe : le Martin -pêcheur à ventre roux (Ceryle torquata) ou " cracra" en créole. Celui-ci est  sédentaire nicheur en Guadeloupe. Il est plus gros que le migrateur et son ventre est de couleur rousse. Il est inféodé aux étangs et rivières étendues (Grande rivière à Goyave, Bras David, Grand étang, ...) . c'est une espèce menacée et de plus en plus rare en Guadeloupe !!

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #SORTIES NATURE MENSUELLES

Sortie découverte du 05 Novembre 2006 

Duportail-Guyonneau Lamentin

 

Attraits :   diversité d'habitats (milieux ouverts, cultures,  forêt secondaire, forêt mésophile, étangs)

- panoramas de cette diversité de milieux

- bassins à ouassous : habituellement riches en oiseaux d'eau mais désertés ce dimanche probablement en raison de tirs de chasseurs

- forêt mésophile  (grives, pic de la Guadeloupe,...) : au départ du sentier la forêt est dégradée par les coupes (anarchiques) pour la culture de vanille, puis on retrouve une forêt mésophile assez bien préservée. le sentier rejoint la route forestière de Duportail jusqu'à la source Madelonette.

 

   

      sentier en forêt mésophile

-  diversité de cultures :  vanille,  cannes, ananas et citronniers

vanillier

- néfliers du Mexique (espèce introduite) en fruits

 

 personnes présentes : 12

observations ornithologiques : anis à bec lisse dans les bambous

animaux observés : têtards de crapaud buffle , un petit groupe d'anis à bec lisse (boustabac), quiscales merles, capucin damier, paruline jaune (ti-jaune), héron vert (kio), colibri madère, sporophile rouge gorge (gros bec)

têtards de crapud buffle (Bufo marinus) - nos grenouilles hylodes ont un stade têtard à l'intérieur des oeufs qu'elles pondent en milieu terrestre à la différence des crapauds et des rainettes (invasives en Guadeloupe)

sporophile rouge gorge     (photo : jérôme Oster)

causerie :

la reproduction des amphibiens (différence crapauds et grenouilles hylodes),

espèces exotiques introduites,

anis et merles,

Bois canon et  Piper (queue a rat , bois cièrge ) disséminés par les guimbos...

...

Dégustation : nèfles (les guimbos et oiseaux nous les ont laissées; intactes !), cookies maison (merci Isabelle !) , ...mais nous n'avons pas touché aux ananas ni aux citrons en culture !

fruit de néflier du Mexique à maturité (comestible !)

   

le récit de Françoise :

J'ai beaucoup apprécié la sortie de dimanche dernier dans la forêt de Duportail-Guyonneau : super-équipée alliant au plaisir de la découverte de lieux pour beaucoup inédits, celui de la marche régénérante dans ce bain de chlorophylle exalté par la pluie. La faune s'est faite discrète, boeufs étonnés mis à part ; seuls les "anis à bec lisse" ont bien voulu s'attarder quelques instants dans le champ de nos impatientes et persévérantes jumelles. Si les cigales ne s'étaient pas faites aussi insolemment criardes, nous aurions peut-être pu entendre quelques cris de grives ou autres oiseaux. Quel plaisir aussi de se rafraîchir à la généreuse source de Madelonnette, tout en appréciant, ô combien les coockies chocolatées d'Isabelle,  avant de prendre le chemin du retour au milieu des champs d'ananas, des citronniers et des néfliers.

 Isabelle nous explique comment elle reconnait le" bwa bandé " (Richeria grandis) !!!

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Supports pédagogiques

Dans le cadre des festivités de la Route du Rhum 2006, L'ASFA est présente au stand du Conseil Régional (Projets "Archipel, mon environnement") à la Marina de Pointe-à-Pitre du 09 au 18 Novembre 2006.

Venez nous y retrouver les Mercredis, Jeudis, Samedis et Dimanches :

 - distribution gratuite de nos supports pédagogiques :

affiches oiseaux des zones humides, dépliants sur les grenouilles

- expositons  de photos (oiseaux, chauves-souris),

- échanges autour de la faune de la Guadeloupe et de sa sauvegarde,

- prise de contact avec le milieu scolaire afin de faire circuler l'exposition sur le Pic de la Guadeloupe dans les établissements scolaires,

- adhésion à l'asssociation,

- ...

Nous remercions notre partenaire la Région Guadeloupe.

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Sauvons l'Etang de Castaing (Sainte-Anne)

 

 Depuis quelques semaines une colonie de Pélicans bruns (une vingtaine d'individus) s'est établie sur l'étang de Castaing à Sainte-Anne: parties de pêche, répétitions assidues à la pêche synchronisée, scènes de toilettage minutieux, repos de pêcheurs ....quasi toute la vie de pélican est observable du bord de l'étang !  Manquent les scènes d'amour mais l'espèce ne niche plus en Guadeloupe (seule une petite colonie nicheuse subsiste à Saint-Barthélémy)

 

Il sagit principalement de pélicans immatures (moins de 3 ans). Ils profitent de la richesse cet étang en poissons, de la quiétude du site et de sa proximité avec le littoral et la mangrove de Bois jolan. La bordure arborée de l'étang convient à la colonie qui l'utilise comme dortoir sécure.

 

 

Pour que dure ce spectacle il nous faut préserver cet étang menacé par un projet d'urbanisation de la zone de Castaing.

 

 

Malheureusement cet étang ne figure pas sur l'inventaire des mares et étangs de la Guadeloupe commandée par la DIREN. Pourtant, nous ne  connaissons pas d'autres étangs de cette taille offrant égale biodiversité en Grande-Terre du point de vue de l'avifaune des zones humides : pas de moins de 20 espèces observées sur l'étang !

 

 

Crédits photos : Béatrice Ibéné

NB : Toutes ces photos de pélicans bruns ont été prises sur l'étang de Castaing en digiscopie (APN Nikon Coolpix 4500 sur longue vue Swarosky ATS 60 HD - zoom 20X60). Cette technique (digiscopie) permet de prendre des photos en plan rapproché des oiseaux à distance de plusieurs dizaines de mètres, sans provoquer ainsi de dérangement.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Supports pédagogiques

 

 

 

D'ici la fin de l'année 2006,  L'ASFA diffusera deux nouveaux supports pédagogiques :

 

 

 

 

- Une affiche : " la faune endémique des petites Antilles : un patrimoine unique à préserver !"

- un dépliant 3 volets:  "les Chauves-souris de la Guadeloupe, un patrimoine méconnu et si précieux !"

 

Nos partenaires: DIREN, Région Guadeloupe (mon archipel , mon environnement), L'ONF

     

 

 Si vous souhaitez soutenir ces actions et devenir notre partenaire (votre logo apparaitra sur les supports )

 

contactez-nous :

email : lasfa@wanadoo.fr

Tel : 0690 646700

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Conférences-Diaporamas

Prochains diaporamas

Dans le cadre de la Semaine de la Science 2006, L'ASFA présentera aux scolaires 2 séries de diaporamas commentés autour du thème de la Biodiversité :

 

Jeudi 23 Novembre 2006 à la médiathèque du Gosier

(matin et après-midi)

- Guimbos et chauves-souris de la Guadeloupe : symboles d'une biodiversité en Danger

(diaporamas , séquences vidéos )

Fers de lance communs  (Artibeus jamaicensis)

 - Biodiversité des zones humides : l'exemple des oiseaux des zones humides de la Guadeloupe

(diaporamas , distribution d'affiches sur les oiseaux des zones humides de la Guadeloupe)

               

   

 

 

 

 

 

 Balbuzard pêcheur  (Pandion haliaetus)                                             Aigrette neigeuse (Egretta thula)

 

Tout le programmme de Fête de la Science 2006 sur ce site

 

 crédits photos  : Béatrice Ibéné ; jérome Oster

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Photos
 

 

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Catastrophe à l'Anse Dumont

                                             

  l' Anse Dumont n'est plus !

 

Les travaux se poursuivent comme ils ont commencé c'est à dire dans le mépris des règles de protection des mileux naturels littoraux remarquables et des fonds marins :

- Elargissement de la digue Ouest de 8 à 25 m de large en plein Site Remarquable du Littoral (c'est à dire ayant vocation à être préservé ! C'est à se demander si on compte lui faire recevoir les voiliers de la route du Rhum !

- Déplacement de la digue Est qui étrangement semble satisfaire les intérets personnels d'un particulier

                  ... encore un peu et on aura une base nautique pour scooters de mers !

En attendant le dérangement aux oiseaux est malheureusement déja perceptible : la colonie de pélicans bruns a déserté l'anse Dumont, nos  visiteurs réguliers  (oiseaux migrateurs : grands hérons, grandes aigrettes...) n'ont pas encore pointé le bout de leur bec sur la lagune !

 Quand aux dégats causés au monde marin , un fin connaisseur des fonds marins (et précisémment  de ceux de l'anse Dumont !) s'en alarme sur son site :http://www.gwadabel.com/felix.htm

Ensevelis, enterrés vivants ou forcés de fuir les tonnes de tuf et de roches volcaniques importées : burgos, chitons, coraux, nérites, chatroux, langoustes brésiliennes, caulerpas, ....

La baie se meurt , les gigantesques digues amenuisent les vagues, affaiblissent les courants. Un calme plat qui aggrave d'autant les effets du tuf en suspension : étouffement des algues et organismes marins filtreurs, ...bref on assiste à une hécatombe , on construit un cimetière sous marin de plus en Guadeloupe

Vive le développement durable! vive le tourisme durable !!

Découvrez d'ailleurs  sur le site d'Ugo quelques  panoramas de la splendide Guadeloupe littorale, celle encore préservée du bétonnage, mais pour combien de temps encore ? : www.gwadabel.com

 

Voir les commentaires

Publié le par asfa
Publié dans : #Photos Chauve-souris

Quelques photos de l'Ardops des Petites Antilles (Ardops nichollsi) , une espèce frugivore (petit guimbo) endémique des Petites Antilles.

La sous-espèce Ardops nichollsi annectens est endémique de la Guadeloupe

remonté avec du sirop avant d'être relâché lors d'une séance de capture

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog