Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faune Guadeloupe

§         Le Flamant rose Phoenicopterus ruber

Des Flamants roses nichaient en importante colonie dans les salines de la Pointe des châteaux. Ces magnifiques oiseaux furent décimés au XVIIe siècle au prétexte de « leur chair excellente ». L’espèce jouit d’une protection accrue et efficace dans les Grandes Antilles où il existe d’importantes colonies (60 000 individus aux Bahamas, 80 000 à Cuba).

 

flamands roses du jardin Botanique de Deshaies (ph: b Ibéné)

§         La Chevêche des terriers Athene cunicularia guadeloupensis

La sous-espèce était endémique de la Guadeloupe. Cette petite chouette était bien représentée à Marie-Galante où elle résidait encore à la fin du 19 ième siècle.

Les nids creusés dans le sol ont été progressivement détruits par le développement des cultures. C’est sans doute l’introduction de la Mangouste indienne qui a été fatale à la Chevêche des terriers en Guadeloupe. D’autres sous-espèces d’Athene cunicularia vivent encore dans les Grandes Antilles.

  • Le Trolodyte familier Troglodytes aedon guadelupensis

     La sous-espèce était endémique de la Guadeloupe, elle a été vue pour la dernière fois en 1972. En Guadeloupe, on ne rencontrait ce petit passereau insectivore qu’en petites colonies localisées, dans la  forêt d’altitude. Autrefois, ce petit passereau vivait près des habitations. Dans les pays où il reste commun (Amérique du Nord, Centrale et du Sud, Grenade et la Dominique), le Troglodyte familier est d’ailleurs une espèce plutôt anthropophile.

La sous-espèce de la Martinique a également disparu (vers 1900), et celles de Sainte-Lucie et Saint-Vincent sont menacées. Pour Raffaelle et al., la cause principale de la raréfaction et de la disparition de ces sous-espèces est la prédation exercée par les rats et les mangoustes.

 

 

Sources :

- RAFFAELE, H. et  J., WILEY, J., GARRIDO, O., KEITH, A. - Birds of the West Indies.- London, Helm, 1998.- 511p.

- DU TERTRE, R.P. J.B. - Histoire générale des Isles de Saint-Christophe, de la Guadeloupe , de la Martinique et autres dans l’Amérique – Paris, 1654.

- PINCHON, R. - Faune des Antilles Françaises : les oiseaux. - 2ème éd. Fort de France, Compte d’auteur, 1976.- 325p.

- IBENE, B.- Conservation de la Faune Sauvage de l'Archipel guadeloupéen : Espèces sensibles et menacées, dangers, mesures de sauvegarde. Thèse pour le Doctorat vétérinaire, Toulouse, 2000-136pp.

Voir aussi les espèces disparues sur le site de la LAMECA :

 

http://svr1.cg971.fr/lameca/dossiers/especes_disparues/sommaire.htm

Published by l'asfa - - Espèces disparues de la Guadeloupe

commentaires

Faune Guadeloupe

Site officiel de L'ASFA : L'Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles. Etude et Conservation de la Faune sauvage terrestre de la Guadeloupe et des Petites Antilles : amphibiens, reptiles, oiseaux, mammifères (chauves-souris). Sensibilisation et alerte du public et des autorités sur les menaces qui pèsent sur cette biodiversité, singulièrement sur nos espèces endémiques (dégradation des habitats naturels, chasse, pollutions, espèces exotiques envahissantes, ...). Une association libre et indépendante de défense et de préservation de ce patrimoine unique et irremplaçable !!

Hébergé par Overblog